• Louis Monguilan commandeur de la Légion d’honneur

    Source : http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.presse.fr/2014/01/01/louis-monguilan-commandeur-de-la-legion-dhonneur/

    "

    Ancien déporté-résistant à Mauthausen, co-président de l’Association du Wagon souvenir et du site mémorial des Milles, le lieutenant-colonel Louis Monguilan, 87 ans, a été promu commandeur dans l’ordre national de la Légion d’honneur dans la promotion du Nouvel an parue au Journal officiel du mercredi 1er janvier 2014. Il était officier depuis le 5 juillet 1974.
    Louis Monguilan, jeune résistant, est appréhendé par des agents de la Gestapo, sur dénonciation le 20 octobre en 1943. Interrogé et emprisonné, il est transféré vers Compiègne puis déporté au camp de concentration de Mauthausen. Il y survit presque miraculeusement puis lorsqu’il est secouru, il ne pèse plus que trente-cinq kilos et est dans un état d’extrême faiblesse. Il se retablit dès son retour en France.
    En 1948, il s’engage dans l’armée et est bientôt breveté parachutiste. Il est versé à sa demande dans l’Aviation légère de l’armée de terre (ALAT). Il réussit son brevet d’observateur-pilote d’avion et d’hélicoptère le 1er août 1956. Le colonel Monguilan totalise plus de 8 000 heures de vol. En octobre 1976, Louis Monguilan soutient une thèse de doctorat ès sciences à l’université de Provence sous la direction du professeur Chevallier et en rapport avec l’archéologie aérienne : “Observation et proposition d’interprétation”. Louis Monguilan est aussi plongeur sous-marin et est problement le seul pilote-plongeur archéologue. Il a mis au jour près de Fos-sur-Mer, une grande nécropole romaine ainsi qu’un port antique."

    Louis Monguilan commandeur de la Légion d’honneur

     

    Louis Monguilan commandeur de la Légion d’honneur

    Louis Monguilan à droite (source http://www.laprovence.com/photo/2344267/denise-toros-marter-a-g-sydney-chouraqui-et-son-epouse-au-centre-et-louis-monguilan-lors-de-linauguration-du-memor )

    Louis Monguilan commandeur de la Légion d’honneur

    Louis Monguilan en septembre 1945, quatre mois après sa libération du camp de Mauthausen. Il y a perdu 40 kg.

    (source : http://www.laprovence.com/photo/2344268/louis-monguilan-en-septembre-1945-quatre-mois-apres-sa-liberation-du-camp-de-mauthausen-il-y-a-perdu-40-kg.html )


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :