• Louis Tréguer : D'Utah beach au nid d'aigle d'Hitler

     

    http://www.ouest-france.fr/avec-le-char-quil-pilotait-hommage-posthume-louis-treguer-2863833

    http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-640x360-p/public/2014/09/30/louis-treguer-dutah-beach-au-nid-daigle-dhitler.jpg?itok=GQX0Cbfv

    (28 septembre 2014)

     

    "Louis Tréguer, http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=43595   pilote de char dans la 2e DB, s'est éteint hier à la résidence de Ker-Anna, quelques minutes avant l'ouverture du 70e anniversaire de la libération de la commune. L'hommage qui devait lui être rendu ce matin à 11 h 30 sur la place de la Libération est maintenu. Le char ShermanMontereau avec lequel il a participé à la libération de la ville d'Alençon en août 1944 est au coeur de ce week-end de commémoration.

    Affecté à la 2e DB

    Dans le centre-bourg pavoisé aux couleurs des alliés, le char Sherman Montereau attire tous les regards. « Construit aux États-Unis en 1942 par la société Pullmann, il a été livré au Maroc en septembre 1943. Il est aussitôt affecté à la 2e DB. Son équipage, dont Louis Tréguer faisait partie en tant que pilote, commence son entraînement au Maroc et le poursuit dans le nord de l'Angleterre à partir d'avril 1944 », explique le capitaine Miguel Beuvier, adjoint au délégué militaire de l'Orne et initiateur du projet de restauration du char.

    Mis hors de combat en forêt d'Écouves

    « Le char et son équipage débarquent à Utah beach le 3 août 1944. C'est le début de l'épopée Leclerc en France. Le 12 août, le blindé participe à la libération d'Alençon. Le soir même, il est mis hors de combat par une attaque de cinq obus en forêt d'Écouves. L'aide pilote est tué sur le coup. Les autres membres de l'équipage sont sains et saufs. »

    Le char va connaître ensuite près de 70 ans d'immobilisation à Alençon avant de bénéficier, il y a quelques mois, d'une restauration menée à bien par l'association versaillaise Balmoral green. Aujourd'hui équipé d'un moteur neuf, le char roule à nouveau mais conserve les stigmates de l'attaque reçue en août 1944."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :