• "Michel Bongrand, pionnier du marketing politique, est mort"

    "Michel Bongrand, pionnier du marketing politique, est mort"

    Source : http://www.la-croix.com/Actualite/France/Michel-Bongrand-pionnier-du-marketing-politique-est-mort-2014-09-01-1199617

    "À l’occasion de la campagne de Jean Lecanuet pour l’élection présidentielle de 1965, ce gaulliste fut l’un des premiers à comprendre l’enjeu de la télévision et de la communication politique.

    Né le 30 décembre 1921 à Colombes (Hauts-de-Seine), le communicant Michel Bongrand  http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=56599   est décédé le 19 août 2014. Engagé dès 1940 dans la Résistance puis dans la France libre, Michel Bongrand était un gaulliste humaniste proche de Jacques Chaban-Delmas.

    PÈRE DE LA COMMUNICATION POLITIQUE

    C’est pourtant en tant qu’organisateur de la campagne présidentielle de Jean Lecanuet en 1965, face à Charles de Gaulle, que Michel Bongrand s’est fait connaître comme l’un des pères de la communication politique en France.

    Publicitaire pour les Éditions Jean Darroux puis dirigeant de la société « Services et Méthode », c’est lui qui lança avec succès en 1963 en France le premier film James Bond («  James Bond 007 contre Dr. No »). Quelques années plus tôt il avait cependant échoué à promouvoir en France un jeune groupe britannique… Les Beatles !

    CAMPAGNE À L’AMÉRICAINE

    Spectateur impressionné par la campagne présidentielle de John Kennedy en 1960 aux États-Unis d’Amérique, Michel Bongrand eut l’idée d’en importer en France les méthodes, en particulier l’importance du rôle de la télévision, pour la première élection présidentielle de la Cinquième République au suffrage direct, en 1965.

    Ce gaulliste historique, un temps membre du RPF, proposa naturellement ses services à l’entourage de Charles de Gaulle. Mais le président de la République en exercice ne voulait pas se rabaisser à faire campagne, refusant même au début d’utiliser son temps de parole à la télévision.

    UN GAULLISTE AU SERVICE DE JEAN LECANUET

    Michel Bongrand se tourna alors vers Jean Lecanuet, le « Kennedy français », qui l’engagea. À défaut d’obtenir un débat télévisé sur le modèle de celui entre John Kennedy et Richard Nixon, le publicitaire imagina une mise en scène : réunir les militants centristes au Palais des sports, à Paris, et diffuser avant le discours de Jean Lecanuet la prestation télévisée de Charles de Gaulle, qui s’y était résigné à contrecœur.

    « Le procédé est formidable. Lecanuet a gagné son meeting alors qu’il n’était pas encore entré dans la salle, raconta la journaliste Michèle Cotta.Ce n’est plus un homme, c’est une mécanique comme n’importe quelle vedette de cinéma ou de chanson. La salle hurle. Il monte à la tribune, les deux mains au-dessus de sa tête comme un boxeur. Ensuite, il peut dire n’importe quoi ; de toute manière il est acclamé ». Finalement, Jean Lecanuet obtint 16 % des suffrages exprimés, obligeant Charles de Gaulle à affronter François Mitterrand au second tour.

    BOIRE OU CONDUIRE

    Dès les élections législatives de 1967, les gaullistes, qui avaient pourtant moqué le lancement du candidat Lecanuet « comme une savonnette », firent appel aux services de Michel Bongrand. Ce dernier fonda en 1968 sa propre société de conseil en communication, travaillant pour de nombreux hommes – en France et à l’étranger – ainsi que pour l’État, notamment les campagnes de sécurité routière « un petit clic vaut mieux qu’un grand choc » (1975) et « boire ou conduire il faut choisir » (1977-1978).

    Retraité, celui dont le slogan personnel était « Nous ne fabriquons pas un produit, nous servons des hommes et des idées » n’était jamais avare d’anecdotes et de ficelles du métier pour les jeunes générations intéressées par l’histoire ou la communication politiques.

    LAURENT DE BOISSIEU"

     


  • Commentaires

    1
    Blandine Bongrand
    Mardi 9 Septembre 2014 à 01:26

    Double cousin germain de mon beau-père, Michel était un homme fabuleux, grand résistant, pionnier pour la communication politique, aimant la vie, racontant tout le temps des histoires extraordinaires, plein d'humour. Toujours avec son cigare et excellent joueur de bridge. Tu me manques Michel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :